30 avril 2012

Les bonnes intentions

creche Je suis très contente que mes enfants soient à la crèche. Vraiment. Ils font plein d'activités, découvrent la vie en collectivité, et sont super bien encadrés par les filles diplômées de tellement plein de choses (auxiliaures puéricultrices, éducatrices de jeunes enfants, puéricultrices, pédo-psychiatres, etc ...) qu'elles connaissent mieux mes enfants que moi.

Mais parfois, la crèche, j'en ai un peu ras le bol.

Marre des conseils quotidiens de "faudrait faire comme ci" ou "faudrait faire ça" (il a la diarrhée, il faudrait qu'il arrête les produits laitiers et mange du riz et des carottes" Ah bon ? Moi je pensais plutôt à de la tomate et des pruneaux tiens ...)

Marre de devoir venir les chercher en catastrophe dès que la température monte (Camille a 38°C, encore une otite, biensur que je vais l'emmener chez le médecin ! O_O').

Marre des commentaires déplacés ("Oh c'est bien, vous venez les chercher plus tôt en ce moment !" Crois bien que si je pouvais tout le temps, je le ferai !).

Marre des conseils à deux balles ("Ca serait mieux pour lui de se reposer à la maison" D'accord, et j'explique comment à mon patron que je vais encore rater un jour de travail ? Je n'ai pas de jour enfant malade, je vous déduis mon énième jour de paye supprimé de la facture de la crèche ?)

Alors oui, je travaille. Pas aux 35h, mais 39h par semaine, minimum. J'ai un poste à responsabilité, j'ai des obligations envers mes clients, et assez de conscience professionnelle pour assurer correctement mon travail et mes délais. Je suis employée dans une PME, je ne suis pas mon patron.

Et oui, j'aime mes enfants, et je fais ce que je peux pour qu'ils soient heureux et en bonne santé. Je suis assez intelligente pour avoir ouvert des livres de puériculture, avoir posé des questions à mon médecin, ma mère, ma soeurs, des mamans aguérries !

Alors par pitié, foutez-moi la paix ! Avec leurs voix miélleuses et leur monde de bisounours, je me prends des remarques culpabilisante de la maman qui fait passer son travail avant ses enfants.

Dernier exemple en date :

Nous avons eu un petit mot comme quoi il est GRANDEMENT RECOMMANDE aux enfants de grande section de ne pas allez à la crèche la dernière semaine d'août, ceci afin de préparer au mieux la rentrée à l'école.

Ok, je prends note.

Sauf que, détail important, mon mari vient de changer de boîte. Il n'a donc qu'une semaine de congé, et qu'il ne peut poser qu'en juillet. De mon coté, le patron a décidé de fermer la boite la 2ème et 3ème semaine d'août. Je ne peux donc poser ma 3ème semaine de congé qu'en juillet, pour partir avec mon mari. Et du fait de mon congé parental en 2011, il me reste environ 5 jours de congés à poser jusqu'en mai 2013. Il nous est donc impossible de garder Lucie la dernière semaine d'août, sous peine de ne plus avoir de congés du tout, ou d'avoir un trou béant sur le compte en banque avec un congé sans solde (et pas dit que le patron soit d'accord en plus).

Mes parents travaillent encore, ma soeur sera en train de préparer sa rentrée (elle est instit), mes beaux-parents sont à l'autre bout du monde. Je n'ai donc personne de confiance en solution de secours. Reste l'option belle-soeur, mais comme elle cherche du travail, il n'est absolument pas sur qu'elle soit disponible.

J'explique donc la situation à la directrice : "Mais c'est ennuyeux, TOUS les parents ont suivi les recommandations, par expérience on a constaté que c'était vraiment mieux, ça évite des problèmes d'adaptation. Lucie sera la seule de grande section cette semaine là ! Il faut vraiment que vous trouviez une solution !" Et donc ? Je fais comment ? Je trouve une nounou que je ne connais pas ? Que Lucie ne connait pas ? Une personne en qui je n'ai pas confiance ? C'est mieux vous trouvez pour son adaptation ??? Moi je ne trouve pas. Lucie sera donc à la crèche la dernière semaine d'août si ma belle-soeur ne peut pas la garder.

Fin de la discussion.

Posté par mel0fee à 12:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Les bonnes intentions

  • ...

    C'est vraiment usant de se sentir obligé de se justifier en permanence!
    Si je pouvais te la garder Lulu ça aurait été avec plaisirs, mais je crains que les km deviennent un obstacle là... ;o)
    Sinon renseigne toi mais il y a la solution centre de loisirs! je sais qu'à Aulnay on acceptait les petits de 3 ans qui allaient rentrer à l'école pendant les vacances de juillet-aout, et je trouve ça pas mal pour les préparer à l'école (on va sans doute se renseigner pour Aélia)

    Posté par Lodilodi, 09 mai 2012 à 14:24 | | Répondre
  • Merci Lodi ! C'est gentil !
    Finalement, mon patron a eu la gentillesse de décaler mes congés d'aout, donc le problème est résolu !
    Ouf, mais franchement, c'est super pénible quand même, et ça m'a bien tracassé !

    Posté par Melo, 09 mai 2012 à 19:54 | | Répondre
Nouveau commentaire